musee du fort de boncelles

Musée du Fort de Boncelles (9 août)

Le Samedi 9 Août, dès 9 heures du matin, à l'ouverture du musée du fort de Boncelles.

Fort boncelles 1

Logo 14 18

 

 

La section de Liège ON5VL sera active avec l'indicatif spécial OP14L depuis
le fort de Boncelles pour les commémorations et les festivités organisées sur le site.

Pour la consultation du log sur CLUBLOG c'est très simple vous inscrivez votre indicatif dans la bonne case
et vous saurez de suite si votre log a été validé

 

 

Un peu d'histoire à présent :

La bataille de Liège en Belgique fut la première bataille menée par l'empire allemand durant la Première Guerre mondiale.
Le siège commença le 5 août 1914 par l'attaque des forts situés à l'est de la ville, entre lesquels manœuvrait l'armée belge de campagne, et se termina le 16 aout 1914 lors de la prise du dernier fort, tandis que l'armée se retirait vers l'ouest.
 D'autre part, les troupes allemandes étaient entrées dans Liège sans coup férir, la zone urbaine proprement dite n'ayant pas de défenses.

 

Forts de liege

Pour réduire à néant les fortifications de Liège, une force composée de 30 000 soldats fut déployée. (6 brigades d'infanterie et 3 divisions de cavalerie).


Le commandement de l'opération fut remis au général Otto von Emmich.
Il était secondé comme observateur par l'officier Erich Ludendorff.
La guerre fut déclarée à la Belgique le 4 août 1914 et les allemands traversèrent la frontière quelques heures plus tard.
En direction de la Meuse, ils découvrirent que le pont avait déjà été détruit pour ralentir leur progression.
Les allemands traversèrent la Meuse le 5 août au nord de Visé.


La 3e division belge gardait la ville et elle réussit à repousser les attaques allemandes passant entre les forts.
Une attaque contre le fort de Barchon fut lourdement repoussée.
Les allemands changèrent alors de tactique en utilisant la première attaque aérienne de la guerre en utilisant des Zeppelins pour bombarder la ville de Liège.
En même temps, la cavalerie encercla la ville par le sud.
Lorsque la ville fut presque conquise, le général Leman ordonna le repli de sa division pour rejoindre le reste des forces armées belges cantonnées plus à l'ouest.
Ludendorff prit le commandement de la 14e brigade qui était capable de s'infiltrer entre les forts. La brigade prit le contrôle de la ville le 7 août.
Par contre, les forts continuaient à tenir bon, ce qui bloquait l'avance des Allemands avec notamment l'utilisation de la voie ferrée…

 

Seul le fort de Fléron fut conquis suite à un tir d'artillerie qui détruisit le mécanisme de sa coupole.

 

Le fort de Barchon fut le seul conquis par l'infanterie le 10 août.

Bnertha

 Pour détruire les fortifications, les Allemands durent déployer leur super obusier de 420 mm nommé "Grosse Bertha" et deux mortiers austro-hongrois Škoda de 305 mm spécialement construits et testés sur base des spécifications de blindage des forts belges.
Au moment de la construction, il fut décidé de construire des fortifications pouvant résister à des canons de 210 mm et non pas à des calibres supérieurs.
Les forts furent bombardés un par un jusqu'au dernier (Fort de Boncelles) qui capitula le 16 août.

Le 15 août, le général Leman fut blessé et capturé par les Allemands dans le fort de Loncin.
La résistance de Liège a permis de ralentir l'armée allemande d'environ une semaine par rapport au planning initial.

 

 Ce temps fut précieux pour la préparation des alliés plus à l'ouest.

Legionhonneurliege

 

La ville reçu plus tard de la France la légion d'honneur pour sa résistance.

 C'est aussi en hommage à la ville de Liège qu'à Paris on débaptisa le café viennois pour le renommer café liégeois.

(Source Wikipédia)

 

 

 

 

 

 

 

Cet article a été rédigé par Albert Müller - ON5AM

 

Cet article est la propriété du site ON5VL ©

associations manifestations Fort Boncelles

  • 5 votes. Moyenne 4.80 sur 5.

Vous devez être connecté pour poster un commentaire