Champ geomagnetique vi

Des étudiants mesurent le Forbush Decrease

Le 12 septembre dernier, une CME a frappé le champ magnétique terrestre, c'était le début de la tempête géomagnétique la plus intense de l'année.

Les étudiants des hautes écoles de la Earth to Sky Calculus ont rapidement lancés un ballon d'hélium dans la stratosphère pour voir quel effet la tempête avait sur ​​la haute atmosphère de la Terre.

Champ geomagnetique

Normalement ils devaient mesurer plus de rayonnements que d'habitude. Au lieu de cela, ils en ont mesurés moins ! Ce graphique montre une forte baisse des radiations de haute énergie le 12 septembre par rapport aux précédentes vols en Mai, Juin et Août.

Forbush4 lab strip2

Quelle est la cause de cette baisse paradoxal? Voici la réponse. Lorsque le CME a balayé de la Terre, il a balayé la plupart des rayons cosmiques qui entourent normalement notre planète. L'effet est appelé « Forbush Decrease" ou "baisse de rayonnement" nommé d'après le physicien américain Scott E. Forbush qui l'a décrit le premier dans les années 1930 et 1940.

L'ampleur de la "Forbush Decrease" dépend de trois facteurs, de la taille de la CME, de la force des champs magnétiques dans la MEC et de la proximité de la MEC de la Terre.

Partout où les CME passent, les rayons cosmiques sont déviés par les champs magnétiques à l'intérieur de la CME. Les effets "Forbush Decrease" ont été observés sur la Terre et en orbite terrestre à bord de Mir et de l'ISS. Les vaisseaux spatiaux Pioneer 10 et 11 ainsi que Voyager 1 et 2 les aussi ont connus, au-delà de l'orbite de Neptune.

Ce 12 septembre, les élèves des hautes écoles ont détectés cette diminution Forbush Decrease dans la stratosphère en utilisant un engin isolé qu'ils ont appelés  "lunchbox-payload" et un ballon d'hélium.

Cette boîte "lunchbox-payload" arrimée au ballon est montrée ici suspendu à plus de 100 000 pieds au-dessus de la Sierra Nevada en Californie centrale.

Sponsor1

A l'intérieur de la charge, il y avait un détecteur de rayonnements ionisants (la gamme d'énergie de 10,0 keV à 20,0 MeV), un thermomètre cryogénique, plusieurs altimètres, un trackers GPS, et trois caméras. Pendant le vol de 2 heures 50, les caméras ont recueillis plus de 50 giga-octets de données vidéo et de prélèvements, allant d'une altitude de 8500 pieds à 113 700 pieds au-dessus du niveau des mers.

Les analyses sont toujours en cours.

Les élèves tiennent à remercier Caisson Biotech LLC pour le parrainage de ce vol (leur logo se trouve sur le coin supérieur droit du "lunchbox-payload".

Très belle photo prise par Jack Newton ole 20 Septembre 2014 @ Osoyoos BC :

Sun0004

Tradution venant du site http://www.spaceweather.com/

Recherches, traduction et Mise en page Albert ON5AM ©

 

Cet article est la propriété du site ON5VL ©

Forbush Decrease informations l'espace

  • 1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.